Fan De Tokio Hotel

Un forum pour les fans de Tokio Hotel!!!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Zimmer 483

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
emilie
The best one*
avatar

Nombre de messages : 2958
Age : 24
Localisation : c'est un secret.
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Zimmer 483   Dim 28 Oct - 20:48

Paroles/traductions
Zimmer 483:
1.In die Nacht [Dans la nuit]
2.Übers Ende der Welt [Après la fin du monde]
3.Totgeliebt [Aimer à mort]
4.Spring nicht [Ne sautes pas]
5.Heilig [Sacré]
6.Wo sind eure Hände [Ou sont vos mains ?]
7.Stich ins Glück [Piqûre de bonheur]
8.Ich brech aus [Je m'échappe]
9.Reden [Parler]
10.Nach dir kommt nichts [Il N'y Aura Rien Après Toi]
11.Wir sterben niemals aus [Nous Ne Disparaîtrons Jamais]
12Vergessene Kinder [Les enfants oubliés]
13.An deiner Seite (ich bin da) [A tes côtés, je suis là]
14.Monsoon [ Mouson]


Dernière édition par le Sam 9 Fév - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fan-de-tokio-hotel.forumpro.fr
emilie
The best one*
avatar

Nombre de messages : 2958
Age : 24
Localisation : c'est un secret.
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Zimmer 483   Dim 28 Oct - 22:40

Ubers ende der welt:

Wir sind durch die Stadt gerannt
Ab keinen Ort mehr erkannt
An dem wir nicht
Schon einmal waren

Wir haben alles ausprobiert
Die Freiheit endet hier
Wir müssen jetzt
Durch dieser Wand

Verlager dein Gewicht
Den Abgrund siehst du nicht

Refrain :
Achtung, fertig, los und lauf
Vor uns bricht der Himmel auf
Wir schaffen es zusammen
Übers Ende dieser Welt
Die hinter uns zerfällt

Wir schauen noch mal zurück
Es ist der letzte Blick
Auf alles was für immer war

Komm atme noch mal ein
Es kann der Anfang sein
Morgen ist zum Greifen nah

Verlager dein Gewicht
Den Abgrund siehst du nicht

Refrain

Lass alles hinter dir
Es gibt nichts mehr zu verlier'n
Alles hinter dir und mir
Hält uns nicht mehr auf

Verlager dein Gewicht
Guck mir ins Gesicht

Après la fin du monde:
Nous avons parcouru toute la ville en courant
Nous n'avons reconnu aucun des lieux
Où nous étions passé auparavant

On a beau tout essayer
La liberté s'arrête ici
Nous n'avons plus le choix
Maintenant il faut passer de l'autre côté de ce mur

Ne chute pas, le lâche pas prise!
Ne regarde pas vers l'abîme!

A vos marques, prêts, partez
Le ciel s'ouvre devant nous
Ensemble, nous arriverons
A surmonter la fin de ce monde
Qui s'éffondre derrière nous

Nous regardons nouveau en arrière
Posons un dernier regard
Sur tout ce qui nous semblait être là pour toujours

Viens! Inspire encore une fois
C'est peut-être le début d'autre chose
Demain est à portée de main

Ne tombe pas!
Ne regarde pas vers le vide!

A vos marques, prêts, partez
Le ciel s'ouvre devant nous
Ensemble, nous arriverons
A surmonter la fin de ce monde
Qui s'éffondre derrière nous

Laisse tout tomber derrière toi
Il n'y a plus rien à perdre
Derrière toi et moi
Il n'y a plus rien qui nous retienne

Ne bascule pas!
Regarde mon visage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fan-de-tokio-hotel.forumpro.fr
emilie
The best one*
avatar

Nombre de messages : 2958
Age : 24
Localisation : c'est un secret.
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Zimmer 483   Dim 28 Oct - 22:42

Reden:

Hallo, Du stehst in meinder Tür.
Es ist sonst niemand hier, ausser Dir und mir.
Komm doch erstmal rein, der Rest geht von allein.
In Zimmer 483.

Hier drinnen, ist niemals richtig Tag.
Das Licht kommt aus der Minibar.
Und morgens wirds hier auch nicht hell,
Wilkommen im Hotel.

Wir wollten nur reden,
Und jetzt liegst du hier.
Und ich lieg daneben, Reden, Reden.

Komm her, wir werden nicht gestört.
Das hab ich schon geklärt, Don’t Disturb.
Egal, wo wir morgen sind.
Die Welt ist jetzt hier drinnen, leg Dich wieder hin.

Ich hör Dir zu, seh Dein Gesicht.
Deine Lippen, öffnen sich.
Red langsam, bitte nicht zu schnell.
Wilkommen im Hotel.

Wir wollten nur reden,
Und jetzt liegst du hier.
Und ich lieg daneben, Reden, Reden.

Vor der Tür Alarm, die ganze Welt ruft an.
Alle zerren an mir, Ich will mit keinder ausser Dir.
Reden, Reden.

Parler:

Salut
Tu es devant ma porte
Il n’y a personne d’autre ici
A part toi et moi
Ok
Viens quand même faire le début proprement
Le reste va venir tout seul
Dans la chambre 483
Ici le jour n’est jamais vrai
La lumière vient du minibar
Et quand demain viendra, ce ne sera plus aussi lumineux
Bienvenue à l’hôtel

[Refrain]
Nous voulions seulement parler
Et maintenant tu es là
Et je suis à côté
Parler
Parler

Viens là
On ne va pas nous déranger
Je me suis déjà occupé de ça
Ne pas déranger
Peu importe
Où nous serons demain
Le monde est ici à présent
Reviens par là
Je t’écoute et vois ton visage
Tes lèvres s’entre ouvrent
Parle doucement s’il te plait, pas trop vite
Bienvenue à l’hôtel

[Refrain]
Nous voulions seulement parler
Et maintenant tu es là
Et je suis à côté
Parler
Parler

Parler
Parler

Il y une émeute devant la porte
Tout le monde m’appelle
Ils me trainent tous
Je ne veux aller avec personne sauf toi
Parler
Parler

[Refrain] {x2}
Nous voulions seulement parler
Et maintenant tu es là
Et je suis à côté
Parler
Parler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fan-de-tokio-hotel.forumpro.fr
emilie
The best one*
avatar

Nombre de messages : 2958
Age : 24
Localisation : c'est un secret.
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Zimmer 483   Dim 28 Oct - 22:43

In die nacht:

In mir
Wird es langsam kalt
Wie lang
Können wir beide hier noch sein

Bleib hier
Schatten wollen mich holen
Doch wenn wir gehen
Dann gehen wir nur zu zweit

Du bist
Alles was ich bin
Und alles was durch meine Adern fließt
Immer werden wir uns tragen
Egal wohin wir fahren
Egal wie tief

Refrain:
Ich will da nicht allein sein
Lass uns gemeinsam
In die Nacht
Irgendwann wird es Zeit sein
Lass uns gemeinsam
In die Nacht.

A travers la nuit:
Je n'arrive pas à m'écarter, encore une fois
Tout tourne seulement autour de toi
Je me trouve ici et compte les jours
Combien viendrons encore, je ne le sais pas
Qu'as tu fait de moi ?
Pourquoi m'a tu fait cela ?
Que me faut-il encore changer ?
Je reviens toujours à tes côtés
Je veux partir loin d'ici
Mais cela semble pareil où que j'aille
Avec toi cela ne cesse pas
Dis-moi quand cela s'arrêtera
Et je lutte contre moi-même à travers la nuit
Je n'ai aucune idée de ce que tu fais de moi
Je ne parviens pas à te sortir de ma tête et pourtant, je le veux
Et je lutte contre moi-même à travers la nuit
Je me suis réveillée de nouveau en larmes
Je ne parviens pas à te sortir de ma tête et pourtant, il le faut
Tous mes désirs
Tournaient autour de toi
Je ne peux moi-même pas le croire
Et quand j'arrive enfin à prendre du recul
J'arrive difficilement à le comprendre
Mais d'une manière ou d'une autre ca finira par s'arranger
Tout changerait, si je ne te revois plus
Je veux partir loin d'ici
Mais je sais bien qu'où que j'aille,
Avec toi cela ne cesse pas
Dis-moi quand cela cessera
Et je lutte contre moi-même à travers la nuit
Je n'ai aucune idée de ce que tu fais de moi
Je ne parviens pas à te sortir de ma tête et pourtant, je le veux
Et je lutte contre moi-même à travers la nuit
Je me suis réveillée de nouveau en larmes
Je ne parviens pas à te sortir de ma tête et pourtant, il le faut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fan-de-tokio-hotel.forumpro.fr
emilie
The best one*
avatar

Nombre de messages : 2958
Age : 24
Localisation : c'est un secret.
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Zimmer 483   Dim 28 Oct - 22:44

Vergessene kinder:

'n ganz normaler tag
die strasse wird zum grab
die sporen sind verwischt
Kalt is die nacht
wir friert ist zu schwach
niemand wird sie zahln
Niemand had sie gesehen

Einsam und verloren
unschichtbar geboren
Beim ersten schrei erforen
vergessene kinder
Name unbekant
endlos weggerant
aus der welt verbannt
vergessene kinder

Sie sehen
Sie Fuhlen
Verstehen
Genau wie wir
Sie lachen
und weinen
wollen leben
Genau wie wir

Augen ohne gluck
Alle traume wurden erstickt
panik, vor dem licht
Und angst vor jedem gesicht
Schuld die keinen trifft
Die zeit heilt nicht

Einsam und verloren
unschichtbar geboren
Beim ersten schrei erforen
vergessene kinder
Name unbekant
endlos weggerant
aus der welt verbannt
vergessene kinder

alles sollte anders sein
Alles sollte anders sein

Wir sehen
Wir fuhlen
verstehen
Genau wie ihr
Wir lachen
und weinen
Wollen leben
Wir sehen
Wir fuhlen
verstehen
Genau wie ihr
Wir lachen
und weinen
Wollen leben
genau wie ihr

Enfants oubliés:

Un jour comme les autres
La rue devient une tombe
Les traces se sont effacées
Sans avis de recherche
La nuit est froide
Celui qui gèle est trop faible
Personne n’ira les compter
Personne ne les a vu

Seul et perdus
Nés invisibles
Morts de froids au premier cri
Les enfants de l’oubli
Nom inconnu
Enfuis à l’infini
Bannis du monde
Les enfants de l’oubli

Ils voient
Ils ressentent
Comprennent
Tout comme nous
Ils rient
Et pleurent
Veulent vivre
Tout comme nous

Yeux sans bonheur
Tous les rêves sont étouffés
Panique,face à la lumière
Et peur de chaque visage
La faute à personne
Le temps ne soigne pas

Seul et perdus
Nés invisibles
Péris de froids au premier cri
Les enfants de l’oubli
Nom inconnu
Enfuis à l’infini
Bannis du monde
Les enfants de l’oubli

Ils voient
Ils ressentent
Comprennent
Tout comme nous
Ils rient
Et pleurent
Veulent vivre
Tout comme nous

Tout devrait être différent
Tout devrait être différent

Nous voyons
Nous ressentons
Comprenons
Tout comme eux
Nous rions
Et pleurons
Voulons vivre
Nous voyons
Nous ressentons
Comprenons
Tout comme eux
Nous rions
Et pleurons

Voulons vivre
Tout comme eux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fan-de-tokio-hotel.forumpro.fr
emilie
The best one*
avatar

Nombre de messages : 2958
Age : 24
Localisation : c'est un secret.
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Zimmer 483   Lun 29 Oct - 12:14

Ich brech aus:

Ich hab heut 'n anderen Plan,
und der geht Dich gar nichts an.
Ich halt ihn fest in meiner Hand,
mit dem Rücken an der Wanr, An der Wand.

Ich geb Dir an mir Schuld,
Had das alles nie gewollt.
Du lässt mir leider keine Wahl,
Das ist jetzt das letzte Mal, Das letzte Mal.

refrain
Ich fühl mich,
claustrophobisch eng.
Mach platz,
bevor ich mir 'n Ausweg spreng.
Du hälst,
mich nicht auf.
Ich brech aus.

Ich warne Dich verfolg mich nicht,
Die Welt ist glücklich ohne Dich.
Was Du wolltest ist krepiert,
Ich bin das was jetzt passiert, was jetzt passiert.

Kalter Schweiss auf Deiner Stirn,
Du kannst mich jetzt schreien hör'n.
Gleich ist für Dich alles aus,
Ich zieh Dir den Stecker raus, den Stecker raus.

refrain

Deine Lügn sind erzählt,
Dein letzter Schuss hat mich verfehlt.
Est ist zu spät, zu spät.

Du lässt mir leider keine Wahl,
das war jetzt das letzte Mal.

refrain

J'me tire:
Aujourd'hui j'ai un autre projet
Et ça ne te regarde pas du tout
Je le tiens très fort dans la mains
Le dos au mur
Au mur

Ce qui m'arrive, c'est de ta faute
Je n'ai jamais voulu tout ça
Malheureusement tu ne me laisses pas le choix
Maintenant, c'est la dernière fois
La dernière fois

refrain
Je me sens à l'étroit
Comme claustrophobe
Fais-moi de la place
Avant que je casse tout
Pour sortir d'ici
Ne me retiens pas
Je me tire

Je te préviens : ne me poursuis pas!
Le monde vit très bien sans toi
Ce que tu voulais n'a plus lieu d'être
Je suis de près ce qui se passe maintenant
Ce qui se passe maintenant

De la sueur froide perle sur ton front
Maintenant tu vas pouvoir m'entendre crier
Dans un instant, tout sera fini pour toi
Je te mets hors d'état de nuire
Hors d'état de nuire

refrain

Je connais tes mensonges
Ton dernier coup s'est soldé par un échec
C'est trop tard
Trop tard

Malheureusement, tu ne me laisses pas le choix
Maintenant, c'est la dernière fois

refrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fan-de-tokio-hotel.forumpro.fr
emilie
The best one*
avatar

Nombre de messages : 2958
Age : 24
Localisation : c'est un secret.
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Zimmer 483   Lun 29 Oct - 12:15

Totgeliebt:

Ich halt den Brief,
in meiner kalten Hand.
Der letzte Satz war lang,
solang er noch brennt,
schau ich ihn an.

Mit jeden Zeile,
stirbt ein Gefühl.
Was bleibt ist Finsternis,
ein Schauer von Dir,
hilft nicht mehr viel.

Es bringt mich um,
Wir ham uns totgeliebt,
Es bringt mich um,
weil unser Traum,
in Trümmern liegt.
Die Welt soll schweigen,
und für immer einsam sein.
Wir sind verloren,
auch wenn die Mächte,
sich vereinen.
Es ist vorbei.

Die Geier kreisen,
über unserm Revier.
Was nehmen wir noch mit,
is alles nicht wert.
Wenn wir uns verlier'n,

Sie kommen näher,
sind hinter uns her.
Wollen Dich und mich.
Lass mich jetzt los,
Ich kann nicht mehr.

Es bringt mich um,
Wir ham uns totgeliebt,
Es bringt mich um,
weil unser Traum,
in Trümmern liegt.
Die Welt soll schweigen,
und für immer einsam sein.
Wir sind verloren,
auch wenn die Mächte,
sich vereinen.
Es ist vorbei.
Es ist vorbei.
Es ist vorbei.
Es ist vorbei.

Die geier kreisen,
über unserm Revier.
Töten das letzte von Dir,
und das letzte in mir.
Es bringt mich um

Wir ham uns totgeliebt,
Es bringt mich um,
weil unser Traum,
in Trümmern liegt.
Die Welt soll schweigen,
und für immer einsam sein.
Wir sind verloren,
auch wenn die Mächte,
sich vereinen.
Es ist vorbei.
Es ist vorbei.
Es ist vorbei.
Es ist vorbei.

Aimé à mort:

Je tiens ta lettre
Dans ma main froide
La dernière phrase était si longue
Qu'elle continue à me brûler
Je la regarde
A chaque ligne
Un sentiment meurt
Il ne reste que l'obscurité
Une averse de toi
Ne serait pas suffisante
Pour éteindre mes maux

Ca me tue
Nous nous sommes aimés à mort
Ca me tue
Car notre rêve
Est en ruines
Le monde dois se taire
Et rester seul pour toujours
Nous sommes perdus
Même si toutes les forces se réunissent
C'est fini

Les vautours tracent des cercles au-dessus de notre secteur
Qu'emporterons-nous avec nous ?
Rien ne vaut le coup ...
Si on perd
Ils se rapprochent
Nous poursuivent
Ils nous veulent,toi et moi
Laisse moi maintenant
Je n'en peux plus

Ca me tue
Nous nous sommes aimés à mort
Ca me tue
Car notre rêve
Est en ruines
Le monde dois se taire
Et rester seul pour toujours
Nous nous sommes perdus
Même si les forces se réunissent
C'est fini
C'est fini

Les vautours effectuent leur danse macabre
Autour de notre secteur
Tuant la dernière trace de toi
Et la dernière de moi
Ca me tue .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fan-de-tokio-hotel.forumpro.fr
emilie
The best one*
avatar

Nombre de messages : 2958
Age : 24
Localisation : c'est un secret.
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Zimmer 483   Lun 29 Oct - 12:16

Nach dir kommt nichts:

Meine beste Sünde, geht durch die Tür.
Ich bin schwerverletzt, und s:uchtig nach ihr.
Ich fühl mich.

Besessen, und verloren.
Vergessen, wie nie geboren.
Zerfetz Dein Tagebuch.
Ich find mich nicht, auch wenn ich such denn.

Nach Dir kommt nichts,
Unsern ersten Tag verfluch ich.
Nach Dir kommt nichts,
Alles Neue macht mich fertig.
Nach Dir kommt nichts, ich will das nicht.
Du bist und warst und wirst nie wieder alles sein.
Ich hasse dich.

Du bist wie ein Alptraum, der mich träumt.
Hab von Deinem Trip, den Absprung versäumt.
Ich bin.

Besessen, von Deinem Fluch.
Vergessen, hab ich versucht.
Zerfetz Dein Tagebuch.
Ich find mich nicht, auch wenn ich such den.

Nach Dir kommt nichts,
Unsern ersten Tag verfluch ich.
Nach Dir kommt nichts,
Alles Neue macht mich fertig.
Nach Dir kommt nichts, ich will das nicht.
Du bist und warst und wirst nie wieder alles sein.
Ich hasse dich.

Du bist und warst, und wirst nie wieder alles sein.
Ich bin und war und wird nie wieder glücklick sein.

Lass mich, verlass mich, endlich.
Ich hasse dich,
nach Dir kommt nichts.

Rien après toi:
Mon meilleur péché
Traverse la porte
Je suis gravement blessé
Et avide de lui
Possédé
Et perdu
Oublié
Comme si je n'était jamais né...
Déchire ton journal intime
Je n'arrive pas à me retrouver
Même quand je cherche
Au fond de moi
Car

Il n'y aura jamais rien après toi
Je maudis notre premier jour
Rien ne viendra après toi
Tout ce qui est nouveau me tue
Rien de viendra après toi
Et je ne veux pas de ça
Tu n'est plus jamais, ni n'étais
Ni ne seras...
Avec le monde entier
Je te hais
Tu est comme un cauchemar
Qui me hante
J'ai pris un chemin de travers
Afin de ne pas tomber

Dans le même trip que toi
Possédé
Par ta malédiction
Oublié

J'ai essayé
De déchirer ton journal intime
Je n'arrive pas à faire le point
Avec moi-même
Même en cherchant
Au fond de moi
Car

Il n'y aura jamais rien après toi
Je maudis notre premier jour
Rien ne viendra après toi
Tout ce qui est nouveau me tue
Rien de viendra après toi
Et je ne veux pas de ça
Tu n'est plus jamais, ni n'étais
Ni ne seras...
Avec le monde entier
Je te hais

Tu n'est plus jamais, ni n'étais
Ni ne seras
Dans le monde entier
Plus jamais je ne suis, ni n'étais
Ni ne serai heureux
Laisse moi
Quitte moi
Enfin

Je te hais
Rien ne viendra après toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fan-de-tokio-hotel.forumpro.fr
emilie
The best one*
avatar

Nombre de messages : 2958
Age : 24
Localisation : c'est un secret.
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Zimmer 483   Lun 29 Oct - 12:18

An deiner seite (ich bin da):

Keiner weiss, wies Dir geht.
Keiner da, der Dich versteht.
Der Tag war dunkel, und allein.
Du schreibst Hilfe, mit Deinem Blut.
Obwohl es immer wieder wehtut.
Du machts die Augen auf, und alles bleibt gleich.

Ich will nicht störn, und ich will auch nicht zu lange bleiben.
Ich bin nur hier um Dir, zu sagen.

Ich bin da, wenn Du willst.
Schua Dich um, dann siehst du Mich.
Ganz egal, wo Du bist.
Wenn Du nach mir greifst, dann halt ich Dich.

Dein Leben sinnentleert, Deine Schatten tonnenschwer.
Und alles was Du jetzt brauchts, hast Du nicht.
Du suchts den Regenbogen.
Es liegt tot vor Dir, am Boden.
Er hat solang es ging gestrahlt, nur für Dich.

Ich will nicht störn, und ich will auch nicht zu lange bleiben.
Ich bin nur hier um Dir, zu sagen.

Wenn Du die Welt nicht mehr verstehst,
und jeder Tag im Nichts vergeht.
Wenn sich der Sturm nicht mehr legt,
und Du die Nacht nicht mehr erträgst.
Ich bin da wenn Du willst, ganz egal wo Du bist.

An deiner Seite, bur eine Weile.

Ich bin da,
Ich bin da, wenn Du willst.
Ich bin da, ganz egal wo Du bist.
Ich bin da, schau in Dich rein dann siehst Du mich.
Ganz egal wo Du bist.
Wenn Du nach mir greifst dann halt ich Dich.
Ich bin da wenn Du willst, ganz egal wo Du bist.

An Deiner Seite, nur eine Weile.
Du bist nicht alleine.

A tes côtés (je suis la):
Personne ne sait
Comment tu vas
Personne n'est là
Pour te comprendre
En ce jour sombre
Et solitaire
Tu écris au secours
Avec ton sang

Même si ça te fait toujours mal
Tu ouvres à nouveau les yeux
Mais tout est resté pareil

Je ne veux pas te déranger
Et je ne veux pas non plus
Rester trop longtemps
Je suis seulement ici
Pour te dire

Je suis là
Si tu veux
Regarde autour de toi
Et tu me verras
Peu importe
Où tu es
Si tu tends la main
Je te soutiendrai

Ta vie semble vide de sens
Tes ombres pèsent des des tonnes
Tout ce dont tu as besoin
Tu ne l'as pas
Tu cherches ta bonne étoile
Elle gît, morte, devant toi
Sur le sol
Elle a luit tant que c'était possible
Rien que pour toi

Je ne veux pas te déranger
Et je ne veux pas non plus
Rester trop longtemps
Je suis seulement ici
Pour te dire

Si tu ne comprends plus le monde
Et que chaque jour disparaît dans le néant
Si la tempête ne se calme plus
Et que tu ne supportes plus la nuit
Je suis là si tu veux
Peut importe où tu es

A tes côtés
Pour un moment seulement

Je suis là
Je suis là si tu veux
Peut importe où tu es
Je suis là
Regarde en toi et tu me verras

Peu importe où tu es
Si tu tends la main vers moi, je te retienderai
Je suis là quand tu veux
Peu importe où tu es

A tes côtés
Pour un moment seulement
Tu n'es pas seule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fan-de-tokio-hotel.forumpro.fr
emilie
The best one*
avatar

Nombre de messages : 2958
Age : 24
Localisation : c'est un secret.
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Zimmer 483   Lun 29 Oct - 12:19

Heilig:

Ich halt mich war... für dich
wir schaffens nicht beide...
du weisst es nicht
ich geb mich jetzt für dich auf
mein letzer wille hilft dir raus
bevor das meer unter mir zerbricht
ich glaub an dich
du wirst für mich immer heilig sein
ich sterb für unsere unsterblichkeit
meine hand von anfang an

Über dir
ich glaub an dich
du wirst für mich immer heilig sein
du brichst die kälte wenn du sprichst
mit jedem hauch von dir erlöst du mich
wir sehen uns wieder irgendwann
atme weiter wenn du kannst
auch wenn das meer
unter dir zerbricht

Ich glaub an dich
du wirst für mich immer heilig sein
ich sterb für unsere unsterblichkeit
meine hand von anfang an

Über dir
ich glaub an dich
du wirst für mich immer heilig sein
heilig sein
heilig sein
heilig sein
heilig sein

Ich schau durchs meer
und seh dein licht über mir
ich sinke... ich sinke... weg von dir
schau mir nicht mehr hinterher
glaub an dich
ich glaub an dich
du wirst für mich immer heilig sein
ich sterb für unsere unsterblichkeit
meine hand von anfang an

Über dir
und irgendwann fürht das meer
dich zu mir
ich glaub an dich
du wirst für mich immer heilig sein
du wirst für mich immer heilig sein

Sacré:

Je me tiens éveillé... pour toi
Nous n'y arrivons pas tous les deux...
Tu ne le sais pas
Je me sacrifie maintenant pour toi
Ma dernière volonté est de t'aider à partir
Avant que la mer ne se brise sous moi
Je crois en toi
Tu seras toujours sacrée pour moi
Je meurs pour notre immortalité
Ma main dès le début

Avec toi
Je crois en toi
Tu seras toujours sacrée pour moi
Tu rompais le froid quand tu parlais
Avec chacun de tes souffles tu me délivraient
Nous nous revoyons à chaque instant
Respire si tu peux
Même si la mer
Se brise sous toi

Je crois en toi
Tu seras toujours sacrée pour moi
Je meurs pour notre immortalité
Ma main dès le départ

Avec toi
Je crois en toi
Tu seras toujours sacrée pour moi
Sacrée
Sacrée
Sacrée
Sacrée

Je regarde à travers la mer
Et j'aperçois ta lumière vers moi
Je sombre...
Je sombre... loin de toi
Ne me regarde plus après ça
Crois en toi

Je crois en toi
Tu seras toujours sacrée pour moi
Je meurs pour notre immortalité
Ma main dès le départ

Avec toi
Et à chaque instant la mer
Te ramène à moi
Je crois en toi
Tu seras toujours sacrée pour moi
Tu seras toujours sacrée pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fan-de-tokio-hotel.forumpro.fr
emilie
The best one*
avatar

Nombre de messages : 2958
Age : 24
Localisation : c'est un secret.
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Zimmer 483   Lun 29 Oct - 12:21

Stich ins glück:

Draussen wirds schon hell.
Sie ist noch da, wo keiner stört.
Ihr Happy Birthday, hat sie gestern Nacht nicht mehr gehört.

Willst Du Dich fliegen sehen, im Licht der Dunkelheit.
Öffne Dein Geschenk, und alles liegt bereit.
Augen zu, und durch.

Ihr erster Stich ins Glück, Die Wunde bleibt für immer.
'n goldener Augenblick, und jedes Mal wirds schlimmer.
Schatten und Licht, nehmen ihr die Sicht.
Sie kommt nicht mehr, zurück.

Draussen wirds schon hell, doch ihre Nacht endet nicht.
Irgendeine Hand, streicht über ihr Gesicht.

Immer wenn es wehtut, ist sie ganz allein.
Doch nach dem letzten Mal, hat sie nicht mehr geweint.
Augen zu, und durch.

Und noch ein Stich ins Glück, Die Wunde bleibt für immer.
'n goldener Augenblick, und jedes Mal wirds schlimmer.
Schatten und Licht, nehmen ihr die Sicht.
Sie kommt nicht mehr, zurück.

Nach jedem letzten Mal, braucht sies nochmal, nochmal.
Nach jedem letzten Mal, braucht sies nochmal, nochmal.
Ein letztes Mal.

Alle gucken zu, es ist ihr scheissegal, sie brauchts nochmal.

Und noch ein Stich ins Glück, Die Wunde bleibt für immer.
'n goldener Augenblick, und jedes Mal wirds schlimmer.
Schatten und Licht, nehmen ihr die Sicht.
Sie kommt nicht mehr, zurück.

Der Himmel, zieht sich zu.
Ihr letzter Traum, bleibt ungeträumt

Piqure de bonheur:
Dehors, il fait déjà jour
Elle est encore là
Où personne ne gène
Son anniversaire
Hier soir, Personne
Ne lui a souhaité

Si tu veut te voir voler
Dans la lumière de l'obscurité
Ouvre ton cadeau
Tout est déjà prêt
Ferme les yeux ...
C'est parti

Sa première piqûre de bonheur
Crée cette blessure qui reste pour toujours
Un moment magique
Qui à chaque fois empire
Ombre et lumière
Lui cache la vue
Elle ne reviendra plus

Dehors, il fait déjà jour
Mais sa nuit à elle
Ne finit pas
Il y a une main
Qui caresse son visage

Chaque fois que ça fait mal
Elle est toute seule
Depuis la dernière fois
Elle n'a pas arreté de pleuré
Ferme les yeux ...
C'est parti

Et encore une piqûre de bonheur
Cette blessure qui reste pour toujours
Un moment magique
Qui empire à chaque fois
Ombre et lumière
Lui cache la vue
Elle ne reviendra plus

Comme après chaque dernière fois
Il lui en faut encore et encore une fois
Après chaque dernière fois
Il lui en faut encore et encore une fois
Une dernière fois

Tout le monde la voit
Elle s'en fout complètement
Il lui en faut encore une fois

Sa dernière piqûre de bonheur
Cette blessure qui reste pour toujours
Un moment magique
Qui chaque fois empire
Ombre et lumière
Lui cache la vue
Elle ne reviendra plus

Le ciel
Se couvre
Son dernier rêve
Restera inachevée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fan-de-tokio-hotel.forumpro.fr
emilie
The best one*
avatar

Nombre de messages : 2958
Age : 24
Localisation : c'est un secret.
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Zimmer 483   Lun 29 Oct - 12:22

Wo sind eure hände:

Ich hör ----- alles ist so wichtig --- schon klar
die anden machens auch ----- jaja--- ganz genau ist richtig
slaubt ruhig ----- dass ist euch das glaub
zurück---- und dann wieder nach vorne ---- ok wird schon richtig sein
bleib stehn----- weil du sonst verloren bist
lauf los ---- aber nicht zu weit

Mein kopf ist voll bis oben
meine schaffen holen mich ein
ich hör 1000 diagnosen--- jaja---- schon klar---- egal

Heute sind wir hier
die welt bleibt vor der tür
was jetzt zählt seid ihr
wo sind eure hände
chaos im system
auch wenn wir untergehen
ich will euch alle sehn
wo sind eure hände
eure hände
eure hände

Ich hör--- du kannst dich draufen verlassen
fra nicht----- alles est geplant
das was---- mir morgen passiern wird
habt ihr---- doch gestern schon deahnt

Liks rechts oben unten--- ich komm norgendwo an
hör 1000 diagnosen---jaja---schon klar---egal

Chaos im system---- ich will euch alle sehn
jaja---schon klar----egal

Où sont vos mains:

Où sont vos mains
je sais bien
que tout est tellement important
c'est clair
les autre font la même chose
oui oui
absolument, tout à fait!
vous pouvez imaginer
que je vous crois
en retour
et puis sa repart
ok, on va y arriver
arrête toi!
car sinon tu es perdu
allez ! cours!
mais pas trop loin ....


Ma tete est archi plien
mes ombres me rattrapent
j'entends 1000 diagnostics
oui, oui
c'est clair
mais en fait ça na aucune importance


Aujourd'hui nous sommes là
le monde attends dehors
ce qui compte c'est vous
où sont vos mains ?
quel chaos dans le système
même si nous coulons
je veux vous voir tous
où sont vos mains?
vos mains
levez vos mains

J'entends: tu peux compter la-dessus
ne pose pas de questions
tout est prévu !
ce qui
m'arrivera demain
vous l'aviez déjà
devinez hier

A gauche, à droite, en haut, en bas
je n'arrive nulle part
j'entends 100 diagnotics
oui oui
c'est clair
mais ça n'a tellement aucune importance



Quel chaos dans le système
je veux vous voir, tous
c'est clair ce que tu me dis
mais ça n'a aucune importance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fan-de-tokio-hotel.forumpro.fr
emilie
The best one*
avatar

Nombre de messages : 2958
Age : 24
Localisation : c'est un secret.
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Zimmer 483   Lun 29 Oct - 12:23

Wir sterben niemals aus:

Viel zu viel Liebe, an der Musik.
Viel zu viele Grenzen, unbesiegt.
So viele gedänken, und Wörter nicht beendet.
Ich glaube nicht das das, bald endet.

refrain
Wir bleiben immer, schreiben uns in die Ewigkeit.
Ich weiss das immer, irgendwo was bleibt.
Wir fühlen, wir sind fürs Ende nicht bereit.
Wir sterben niemals aus, Ihr tragt uns bis in alle Zeit.

Macht ihr für uns weiter, Wenn wir nichts mehr können.
Werdet ihr unsere Sätze, in die Ewigkeit beenden.
Jetzt hab ich keine Angst mehr, nach vorn zu sehen.
Denn ab heute weiss ich, das wir nicht einfach so gehen.

refrain
Wir bleiben immer, schreiben uns in die Ewigkeit.
Ich weiss das immer, irgendwo was bleibt.
Wir fühlen, wir sind fürs Ende nicht bereit.
Wir sterben niemals aus, Ihr tragt uns bis in alle Zeit.

Ich weiss das igerndwas bleibt, 'n bisschen von mir.
Ich bin mir ganz sicher, es bleibt was von Dir.
Für immer, für immer.

refrain

Wir bleiben immer,
So was wie wir.
Geht nie vorbei.


Nous ne disparaitrons jamais:

Beaucoup trop d'amour
Pour la musique
Beaucoup trop de frontières
Encore à franchir
Tellement d'idées
Et de mots inachevés
Je ne pense pas que ça
S'achèvera bientôt

refrain
Nous resterons toujours
Nous nous inscrirons dans l'éternité
Je sais que toujours
Quelque chose restera quelque part
Nous le sentons
Nous ne sommes pas prêts pour la fin
Nous ne disparaîtrons jamais
Vous nous porterez jusque dans l'éternité

Est-ce que vous continuerez pour nous
Quand nous n'en pourrons plus?
Est-ce que vous terminerez
Nos phrases dans l'éternité?
Maintenant je n'ai plus peur
De regarder en avant
Car dès aujourd'hui je sais
Que nous ne partirons pas si facilement

refrain

Je sais que quelque chose restera
Un petit quelque chose de moi
Je suis absolument certain
Qu'il restera quelque chose de moi
Pour toujours
Pour toujours

Nous resterons toujours
Nous nous inscrirons dans l'éternité
Je sais que toujours
Quelque chose restera quelque part
Nous le sentons
Nous ne sommes pas prêts pour la fin
Nous ne disparaîtrons jamais
Vous nous porterez jusque dans l'éternité

Nous ne sommes pas prêts pour la fin
Nous ne disparaîtrons jamais
Vous nous porterez jusque dans l'éternité
Quelque chose comme nous de s'éfface jamais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fan-de-tokio-hotel.forumpro.fr
emilie
The best one*
avatar

Nombre de messages : 2958
Age : 24
Localisation : c'est un secret.
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Zimmer 483   Lun 29 Oct - 12:33

Spring nicht:

Über den Dächern,
ist es so kalt,
und so still.
Ich schweig Deinen Namen,
weil Du ihn jetzt,
nicht hören willst.
Der Abgrund der Stadt,
verschlingt jede Träne die fällt.
Da unten ist nichts mehr,
was Dich hier oben noch hällt.

Ich schrei in die Nacht für Dich,
lass mich nicht im Stich,
Spring nicht.
Die lichter fangen Dich nicht,
sie betrügen Dich.
Spring nicht.
Erinner Dich,
an Dich und mich.
Die Welt da unten zählt nicht,
Bitte spring nicht.

In Deinen Augen,
scheint alles sinnlos und leer.
Der Schnee fällt einsam,
Du spürst ihn schon lange nicht mehr.
Irgendwo da draussen,
bist Du verloren gegangen.
Du träumst von dem Ende,
um nochmal von vorn anzufangen.

Ich schrei in die Nacht für Dich,
lass mich nicht im Stich
Spring nicht.
Die lichter fangen Dich nicht,
sie betrügen Dich.
Spring nicht.
Erinner Dich,
an Dich und mich.
Die Welt da unten zählt nicht,
Bitte spring nicht.

Ich weiss nicht wie lang,
Ich Dich halten kann.
Ich weiss nicht wie lang.

Nimm meine Hand,
wir fangen nochmal an.
Spring nicht.

Ich schrei in die Nacht für Dich,
lass mich nicht im Stich
Spring nicht.
Die lichter fangen Dich nicht,
sie betrügen Dich.
Spring nicht.
Erinner Dich,
an Dich und mich.
Die Welt da unten zählt nicht,
Bitte spring nicht.

Spring nicht.
Und hält Dich das auch nicht zurück.
Dann spring ich für Dich

Ne saute pas:

Sur les toits
Il fait si froid
Et c'est si calme
Je tais ton nom
Parce que tu ne veux plus
L'entendre maintenant
Le gouffre de la ville
Nous dévore
La déchirure de ceux qui tombent
N'est plus là en bas
C'est ce qui te retient encore
En haut

[Refrain]
Je cris dans la nuit pour que tu
Ne m'abandonnes pas
Ne saute pas
Parce que les lumières ne vont pas te recueillir,
Elles te trompent
Ne saute pas
Rappelle-toi
De toi et moi
Le monde ne compte pas en bas
S'il te plait ne saute pas

Dans tes yeux
Tout semble incensé et vide
Seule la neige tombe
Tu ne la sentiras plus longtemps
Quelque part là dehors
Tu t'es perdue
Tu rêves de la fin
Pour à nouveau recommencer

[Refrain]
Je cris dans la nuit pour que tu
Ne m'abandonnes pas
Ne saute pas
Parce que les lumières ne vont pas te recueillir,
Elles te trompent
Ne saute pas
Rappelle-toi
De toi et moi
Le monde ne compte pas en bas
S'il te plait ne saute pas


Je ne sais pas combien de temps
Je vais pouvoir te retenir
Je ne sais pas combien de temps

Prends ma main
Recommençons tout
Ne saute pas

[Refrain]
Je cris dans la nuit pour que tu
Ne m'abandonnes pas
Ne saute pas
Parce que les lumières ne vont pas te recueillir,
Elles te trompent
Ne saute pas
Rappelle-toi
De toi et moi
Le monde ne compte pas en bas
S'il te plait ne saute pas


Ne saute pas
Tout ça ne te retient pas non plus
Alors je saute pour toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fan-de-tokio-hotel.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zimmer 483   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zimmer 483
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ News ] Ouverture d'un bar "Zimmer 483" en Espagne!
» [News] Extraits des chansons de Zimmer 483
» [Shoot] Promo Zimmer
» [CD] Zimmer 483
» [DVD] Zimmer 483 Live on European Tour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fan De Tokio Hotel :: Paroles-
Sauter vers: